Atelier d’écriture de septembre

Extraits du dernier atelier.

1) Écrivez une phrase débutant par « C’est bien de… », évoquant un plaisir quotidien. Poursuivez avec un texte de dix à quinze lignes, en développant.

Jacques

C’est bien de penser à ses vieux jours !

Au printemps, tout va bien

On court, on joue avec le chien

Et avec l’été qui rigole

Se poursuit la farandole.

 

Mais voilà déjà l’automne

Bigre, il commence à faire froid.

Je ne sais pas pourquoi

Mais ça sent l’hiver tout ça !

 

Vite, vite, plus de temps à perdre

Pour se rouler dans l’herbe.

Faut que j’aille chez le docteur

Pour soigner mon cœur.

2) C’est l’automne. Vous rentrez sous la couette comme une araignée à la cave ! Mettez votre couette en scène en la considérant comme un personnage. C’est elle qui va parler, de vous, d’autres dormeurs, du pourquoi ils sont là, de ce qu’ils y font ou y trouvent, rêve, plaisir, contrainte…

Marie-France : 

— M’enfin, qu’est-ce que c’est que ce bazar que tu as fait toute la nuit, m’interroge la couette, d’humeur maussade, j’en suis encore toute chiffonnée – ajoute-t-elle.

— Mais tu sais bien que les démons de la nuit m’agitent tellement que je ne peux m’empêcher de tourner et virer d’un côté sur l’autre, et encore, ne te plains pas, j’aurais pu te jeter au pied du lit.

— Il n’aurait plus manqué que ça ! Et, en plus, ton chat est venu me lacérer les flancs, pour que tu te décides enfin à te lever, il avait faim et envie de sortir, et il n’a pas la patience d’attendre !

— Je sais, tu as raison, je te mène la vie dure et je ne t’épargne pas grand-chose de mes tourments. Mais, tu es tellement douce avec moi, quand, après un premier lever, je reviens le lover contre toi, je te suis tellement reconnaissante de toutes tes gentilles attentions.

Pour te remercier, je te promets un relooking comme tu n’en as jamais eu !

3) Élément liquide : la pluie ruisselle. Laissez votre esprit dériver au rythme de l’eau. Commencez par les gouttes, le ruisseau qui coule de la gouttière, le flot des vagues de l’orage. Soyez liquides, fluides, élément liquide.

Monique :

Une seule goutte s’écrase, large et étoilée, sur la poussière qu’elle mouille à peine. Une autre. Et puis elles tombent toutes en grand troupeau pressé. Elles tambourinent à la porte au sol sec qui ne se laisse pas pénétrer. Bientôt, il cède sous le nombre, rend les armes et devient vase. Un ruisseau se forme sous la gouttière percée, il court, il dévale le jardin en pente et rejoint la rivière. Les flots brunis de boue courent plus vite, ils lèchent avec plus d’insistance les herbes des berges et arrachent des mottes de terre qu’ils emportent dans leur course.

Et puis, ils arrivent. Ils arrivent enfin, là où tous se précipitent, vite, vite, de plus en plus vite. On entend gronder et crier ceux qui sont déjà arrivés, qui sont tombés, brusquement, en pluie, en trombe, en mousse blanche et grise qui saute et roule sous le déversoir.

4) Mon petit dico. Les miscellanées (recueil scientifique ou littéraire)

Listez vos mots amour, mots haine, mots questions…

Listez vos goûts, idées, pensées.

Associez cinq mots des deux listes en rédigeant des phrases

 

Zib :

Goûts                           idées                    pensées

 

Manger                          délires                            fleur

Boire                              toujours                mauve

Rêver                             écrire                    rêve

Vivre                              faire                      flotter

Nouveau                        construire             dérive

Invention

 

  • Mon salopard d’amant rêve de vivre. Il rêve.
  • Tendres rancœurs chères à mon cœur construisent mes rêves.
  • Pourquoi toujours tuer ce qui est nouveau ?
  • Irai-je à la dérive à manger des fleurs ?
  • Le couteau aime le tendre, délires d’écrire.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s