Tap, Nap, et Cie. Histoire de mots

Voici les grandes lignes qui seront déployées l’an prochain, avec des variantes selon les cycles. L’âge des enfants infléchira la ligne directrice, c’est à l’intervenant de s’adapter.

Selon les dispositions des participants, nous essaierons d’introduire dans chaque cycle une part de chacun des trois thèmes pour arriver en fin de session à la rédaction d’une histoire qui sera illustrée, imprimée et distribuée à chaque enfant sous forme de livret agrafé.

Le tout pourrait être regroupé dans un seul ouvrage. Cette éventualité sera étudiée en cours d’année. L’essentiel sera de développer en premier lieu une activité ludique ou l’enfant s’exprimera par le dessin, l’écriture ou la parole, partagés.

L’intervenant fournit le matériel et apportera ordinateur et micro pour les enregistrements de voix. Les contenus seront mis en page et les dessins intégrés aux textes après travail sur Photoshop réalisé en commun lors d’une séance.

 

Principes :

 

Éveil à l’imaginaire – liberté de créer des mots par association d’idées ou phoniques – créativité.

Rédaction au fil des ateliers d’un répertoire de ces mots dans un dictionnaire de néologismes. Implication active de l’enfant dans une démarche de construction – échange où il est acteur du projet. Possibilité de réaliser un livre avec la production des enfants cosignataires sous couvert de Monty-Petons Publications.

Le conte :

Les ressorts de l’histoire. Il était une fois…

Travail sur les protagonistes : L’héroïne/ le héros

Le méchant (e)

Les interventions, déroulement de l’action

La part de magie, d’imaginaire

La chute et le rapport du bien au mal

 

Mise en scène des animaux, végétaux, objets animés dans un contexte ou règne l’ humain pour une prise de conscience des interactions de l’environnement dans la vie et pour susciter des interrogations sur ce qui fait notre monde. Aborder la notion de respect de l’autre au travers de cette découverte.

Écriture à plusieurs mains – participatif – et élaboration du conte et de son illustration.

Illustration : Pour joindre l’image à la lecture – fonds, personnages, accessoires – reprise sur tablette graphique par l’intervenant pour la mise en page de dessins dans le texte.

La poésie :

 Atelier rime – recherche de mots nouveaux, comptage des pieds, approche des sonorités.

Enregistrement des voix.

Production individuelle de courts poèmes de style haïku et travail sur l’écriture soignée.

Illustration simple en marge pour enjoliver le poème.

C’est un travail sur la concision, la recherche d’une expression synthétique, l’exercice canalise les énergies pour parvenir à l’essentiel, le beau.

 

La calligraphie chinoise :

 

Atelier où l’écriture rejoint le dessin. Travail sur l’ordre des traits et leur accentuation, représentation dans l’espace, appréhension d’un système d’écriture différent et ouverture sur le monde.

Chaque atelier peut faire l’objet d’une exposition future. Le contenu corrigé sera distribué aux enfants. L’étude d’une production papier sur le travail de l’année peut-être concevable.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s